421/1 PATAK ROAD KARON 83000 PHUKET excursions-phuket.com is licensed by the TAT
Français English 

L'ESSENTIEL SUR PHUKET

histoire de phuket, thailandeL'histoire de l'île de Phuket remonte à l'an 1025 de notre ère. Ses premiers habitants furent les « Negrito », les tribus des gitans de la mer et les nomades Mon, de la région de Pegu. A l'origine, elle était connue sous le nom de Junk Ceylon, nom retrouvé sur des vieilles cartes de navigation portugaises. Elle est ensuite devenue Phuket, nom dérivé du mot malais « Bukit » qui signifie colline. Du 15ème au 16ème siècle, Phuket fut connue pour sa production d'étain et devint un centre de commerces et d'échanges pour les européens qui obtinrent la permission d'y faire du commerce. Le roi de l'époque a nommer René Charbonneau, un docteur missionnaire français, gouverneur de l'île de 1681 à 1685. L'île servait de relais sur la route maritime entre l'Inde et la Chine, et fit partie de l'empire Shivite, qui s'était établi sur la péninsule malaisienne durant le premier millénaire. Après la destruction de la ville d'Ayuthaya par les birmans en 1767, le roi Taksin de l'époque, repoussait l'envahisseur et réunifiait le pays. Les birmans, pas contents de ce revirement de situation, équipaient une flotte de navires afin d'attaquer les provinces du sud; Le plan étant de capturer les habitants de Phuket et de les mettre en esclavage en Birmanie. La page la plus mémorable de l'histoire de Phuket fut écrite à ce moment là. Un capitaine de bateau, Francis Light, passant au large de Phuket, fit envoyer un message disant que les birmans étaient en route pour attaquer l'île. La résistance fut organisée par deux héroïnes : Kunying Jan, la femme du gouverneur, et sa sœur Mook. Déguisant des milliers d'autres femmes en hommes, elles marchèrent de long en large sur les différentes plages de Phuket, maniant des armes de fortune. Le résultat fut que, une fois sur place, les birmans hésitèrent à attaquer en voyant le déploiement de force de « l'armée » de Phuket. Après un mois de siège, ils furent forcés de repartir, le 13 mars 1785. La victoire fut attribuée à l'intelligence des deux soeurs, et en reconnaissance de leur bravoure, le roi Rama I leur attribua des titres réservés uniquement aux membres de la royauté. Pendant le 19ème siècle, les immigrants chinois sont arrivés en tel nombre pour travailler dans les mines d'étain que le caractère ethnique de la partie intérieure de l'île a changé au cours du temps, pour devenir à dominance chinoise ; alors que sur les côtes, la population est composée de pêcheurs musulmans. Sous le règne de Rama V, Phuket est devenue le centre administratif des mines d'étain et en 1933, avec le changement politique du pays, qui est passé d'une monarchie absolue à un système de parlement, l'île est devenue une province à elle seule. C'est environ à cette période que la seconde activité industrielle s'est établie sur l'île avec les plantations d'hévéas. C'est à Praya Rasda (« Kawsimbi »), le gouverneur chinois de Phuket, de 1890 à 1909, qu'est attribué l'introduction de l'hévéa en Thaïlande en 1901; Cette activité est devenue un tel succès que la Thaïlande est, aujourd'hui, le plus grand exportateur de caoutchouc au monde.
GEOGRAPHIE DE PHUKET    
Phuket désigne à la fois une province, une île et une ville de Thaïlande.
  • Topograhie:
La plus belle perle de l'Océan Indien. Elle s'étend sur près de 60 km du nord au sud, et 20 km d'est en ouest, soit 810 km2 de superficie. C'est la plus grande île de Thaïlande. Son extrémité nord est reliée au continent par le pont des Sarrasins. Située au bord de la mer d'Andaman (dans l'océan Indien) sur la côte ouest de l'isthme thaïlandais, sa forme fait penser à la Corse.
  • Végétation:
Des plages et du caoutchouc: Son littoral est bordé de nombreuses plages de sable blanc, de baies d'eau limpide, de cocotiers et d'hévéas (arbre d'origine amazonienne cultivé pour sa sève : le latex, dont la transformation permet de créer le caoutchouc). L'intérieur de l'île est couvert de collines à la végétation luxuriante. C'est d'ailleurs à cette particularité qu'elle doit son nom : Phuket vient du malais (pays voisin) « bukit » qui signifie  colline.
  • Un climat propice au tourisme:
L'année à Phuket est partagée en deux : la saison des pluies de mai à octobre, et la saison chaude de novembre à avril, ce qui est favorable au tourisme. Néanmoins, le soleil brille régulièrement au cours de la saison des pluies, les averses ne durant généralement pas plus de deux ou trois heures. Les températures moyennes sont comprises entre 22 et 34°C. La meilleure période pour aller à Phuket s'étend de novembre à février. Province : Phuket, code postal : 83000, superficie : 810 km², population : 314 000 hab. (2007), densité : 388 hab./km². 
VISAS POUR LA THAILANDE    
  • FORMALITES VISAS POUR LA THAILANDE:
Passeport en cours de validité, pour encore 6 mois minimum
Séjour inférieur à 30 jours : pas de visa nécessaire pour les membres de l'Union européenne
Séjour supérieur à 30 jours : nécessite un visa touristique valable 90 jours à partir de la date d'émission, renouvelable sur place.
Pour une demande de visa touristique, vous devez joindre à votre dossier :
Un passeport valable 6 mois minimum à partir de la date d'entrée dans le pays,
2 photos d'identité,
un formulaire de demande de visa par personne et par enfant accompagnant, renseigné et signé,
30 euros à régler en espèces.
  • L'EXEMPTION DE VISA TOURISTIQUE EN THAÏLANDE
Les ressortissants Français disposant d'un passeport en cours de validité peuvent séjourner pour une certaine durée sur le sol Thaïlandais en profitant d'une exemption de visa. Comme sont nom l'indique, une exemption de visa est une autorisation de séjour touristique sans avoir besoin de visa. On profite de l'exemption de visa en présentant simplement son passeport aux services d'immigration en arrivant en Thaïlande. La durée du séjour à laquelle vous aurez droit dans le cadre de l'exemption de visa, dépendra de la façon dont vous arrivez en Thaïlande. Il faut distinguer 2 cas: Si vous arrivez par la route: Si vous arriver en Thaïlande par la route, en passant par un poste d'immigration situé à la frontière Thaïlandais (par exemple si vous venez du Laos, Cambodge, Myanmar ou Malaisie, en train ou en bus) vous avez alors le droit à une exemption de visa pour 15 jours. En d'autres termes vous pourrez restez en Thaïlande 15 jours. Si vous arrivez par les airs: Si vous arriver en Thaïlande par les airs, l'agent d'immigration à l'aéroport d'arrivé en Thaïlande vous donnera une exemption de visa pour 30 jours. En d'autres termes vous pourrez restez en Thaïlande 30 jours.
  • LE VISA TOURISTIQUE SIMPLE ENTREE
Un visa touristique donne droit à une seule entrée en Thaïlande. Cela veut dire que toute sortie de la Thaïlande mettra fin à votre visa en cours. On dit aussi parfois qu'un visa touristique est "un visa simple entrée". Si vous désirez entrer à nouveau en Thaïlande vous devrez alors soit bénéficier d'une nouvelle exemption de visa, soit avoir un autre visa (un visa double entrée par exemple).
  • OU OBTENIR UN VISA TOURISTIQUE ?
Un visa touristique thaïlandais s'obtient dans une ambassade Thaïlandaise. Comme les ambassades Thaïlandaise sont situé à l'étranger (en dehors du territoire Thaïlandais), vous ne pouvez vous procurer de visa touristique qu'à l'extérieur de la Thaïlande. Dans un des pays limitrophes par exemple (Malaisie, Cambodge, Loas, Myanmar..) ou bien encore en France. En France, vous pouvez demandez à obtenir un visa touristique soit à Lyon, soit à Paris. Vous pouvez aussi faire ces démarches par correspondance avec action-visas.com.
  • COMBIEN COÛTE LE VISA TOURISTIQUE ?
Cette tarification est à confirmer uniquement auprès de l'ambassade que vous choisirez. Comment utiliser votre visa touristique? Toujours que l'officier d'immigration a bien vu et tamponné votre visa. Attention, il est dit dans les textes que la durée de votre séjour autorisé, visa ou pas, reste à la discrétion de l'officier d'immigration. Cela veut dire que l'officier d'immigration est libre de choisir la durée qu'il souhaite.
METEO DE PHUKET    
  • QUAND ALLER A PHUKET?

  • Le climat est tropical. Deux principales saisons ponctuent l'année à Phuket :
  • La saison des pluies de mai à octobre : même si le soleil est au rendez-vous pendant la saison des pluies, pic de précipitations en septembre (faites de courtes averses la plupart du temps), évitez cette période où les courants marins peuvent s'avérer dangereux.
  • La saison chaude de novembre à avril : les meilleurs mois pour visiter l'île sont ceux allant de novembre à février. Les température vont de 22 à 34°C, la moyenne de chaque mois est constante, aux alentours de 27°C.
LA LANGUE THAILANDAISE    
  • Alors que la langue thaïe est la langue officielle du pays, certains disent que l'anglais est sa seconde langue non-officielle. Comme de nombreux touristes et de nombreux commerciaux provenant du monde entier viennent en Thaïlande, l'anglais est naturellement devenu la langue commune la plus usitée, alors que de plus en plus de visiteurs essaient aujourd'hui de parler le thaï. Si bien que les lieux dans lesquels se concentre la plupart des étrangers tels que Bangkok, Chiang Mai et les îles, beaucoup de personnes peuvent parlent couramment à la fois thaï et anglais.
  • Beaucoup de visiteurs ont des difficultés à appréhender le thaï, du fait qu'il soit considérablement différent des autres langues étrangères. Le thaïlandais possède cinq tons : haut, médium, bas, montant et descendant, chacun changeant la signification des mots. Les visiteurs peu familiers aux langues tonales ont des difficultés pour la prononciation, même pour les termes de base, mais beaucoup de visiteurs qui tentent de pratiquer cette langue avouent que les thaïlandais sont très contents de les aider à prononcer correctement la langue.
  • L'écriture thaïe est basée sur un alphabet adopté sur celui des khmers issus du Cambodge et celle-ci fut standardisée durant le règne du Roi Ramkhamhaeng lors de la période de Sukhothai. L'alphabet thaï possède 44 consonnes, 18 voyelles et 4 diphtongues. Apprendre à lire le thaï peut s'avérer beaucoup plus complexe que de le parler étant donné que la prononciation des mots ne suit pas vraiment la progression des lettres, tandis que l'écriture ne crée pas d'espace entre les mots. Heureusement, les panneaux de signalisation sur les routes sont écrits à la fois en thaï et en anglais et beaucoup de lieux touristiques fournissent des cartes, des menus ou encore de la documentation à la fois en thaï et dans différentes autres langues.
  • Un problème qui apparait fréquemment pour les étrangers essayant de prononcer correctement des mots thaïs a pour cause la transposition des mots thaïs en caractères romains. Le parfait exemple est celui de l'île de Phuket, qu'il faut prononcer « poo – ket » et non « foo – ket » comme ce serait le cas s'il était prononcé en anglais. De plus, il n'y a pas de transposition standard officielle des mots si bien que beaucoup de mots thaï s'épellent différemment sur différentes cartes ou différents panneaux de signalisation (ex : même le BTS Skytrain possèdent à la fois les stations Chitlom et Chidlom).
  • De plus, alors que la plupart des thaïlandais parlent et comprennent la langue du Centre du pays, il existe plusieurs dialectes régionaux, dont ceux du Sud et ceux du Nord-est, ce dernier étant pour l'essentiel une transposition du laotien (du fait que la plupart des représentants de cette région sont des descendants du Laos). Au Nord de la Thaïlande, qui a vu les Royaumes indépendants de Lan Na et de Chiang Mai de 1259 à 1939, une forme distinctive du thaï normal est encore parlée par les personnes qui y habitent, tous pouvant bien sûr parler le thaï officiel. Toutes les variantes de ce dernier utilisent le même alphabet.
MALADIES ET SANTE EN THAILANDE    
MALADIES TRANSMISES PAR LES PIQURES D'INSECTES OU PAR CONTACT AVEC DES ANIMAUX:
  • Le paludisme est présent dans les zones frontalières, à proximité du Cambodge, du Laos, du Myanmar et de la Malaisie. Les souches sont très résistantes à la chloroquine (niveau 3 de résistance). Dans le reste du pays, aucune chimioprophylaxie n'est nécessaire.
  • La dengue est endémique en Thaïlande ; les épidémies sont fréquentes durant la saison humide (de mai à novembre) avec un pic en juillet-août. Entre janvier et mi-juillet 2011, les autorités sanitaires ont recensés plus de 23 000 cas dans le pays dont 13 mortels. La dengue est une maladie transmise par les moustiques dont les symptômes sont les suivants : fièvre, éruption cutanée, maux de tête, myalgies, douleurs articulaires, nausées. Dans les formes sévères de la maladie, des manifestations hémorragiques peuvent survenir. PAS D'ASPIRINE !!!  l'usage de produits anti-moustiques est recommandé.
  • La Thaïlande est touchée par l'épizootie de grippe aviaire H5N1. Entre 2004 et 2006, le pays a comptabilisé 25 cas humains de grippe aviaire (17 mortels). Néanmoins, entre 2007 et aujourd'hui, aucun nouveau cas n'a été répertorié.
  • La rage animale existe dans ce pays.
  • Les maladies diarrhéiques sont fréquentes en Thaïlande.
  • En raison du risque d'infection parasitaire, il est déconseillé de se baigner dans des eaux stagnantes ou de marcher pieds nus sur des sols humides.
  • Entre la mi-octobre et la mi-novembre 2009, près de 1 000 personnes ont contracté le choléra dans la province de Pattani (sud). Afin de réduire les risques de contamination, il est impératif de se laver convenablement les mains avant les repas ; il est par ailleurs recommandé d'utiliser de l'eau décontaminée.
  • VACCINS CONSEILLES :
  • Diphtérie-Polio-Tétanos
  • Hépatites A et B.
  • LE PRINCIPAL DANGER EN THAILANDE : LA ROUTE
Les routes sont souvent ensablées après les fortes pluies et donc très glissantes en virage.
Les camions et les cars sont prioritaires. Les feux ne sont pas toujours respectés, sur une route "prioritaire", les voitures, les motos (et les chiens !) s'engagent même si vous arrivez à vive allure. La queue de poisson est également très appréciée : on vous double et vous coupe la route pour tourner l''instant suivant sur la gauche. Et finissons par la grande particularité du pays : les motos roulent  à contresens (sur des petites distances) sur la bande d'arrêt d'urgence, les chocs frontaux sont très fréquents.
Attention en Thaïlande, le piéton attend une route dégagée avant de traverser.
Les recommandations, vous l'aurez compris : mettre un casque et adopter une conduite prudente.
  • LES ANIMAUX DANGEREUX
Les chiens errants traversent la rue en dehors des passages piétons et les plus agressifs peuvent mordre.
Les serpents font souvent peur mais dîtes vous que les chutes de noix de coco font plus de victimes...
Les scolopendres eux, se cachent, surgissent et mordent (en extérieur comme en intérieur !)
Rares sont les invasions de moustiques à Phuket (souvent balayée par le vent) mais ils restent voraces à la tombée de la nuit.
  • VOTRE TROUSSE A PHARMACIE
Vous pouvez emmener un minimum ou pas. On trouve des pharmacies tous les 500 mètres...
Pensez aux incontournables : Bétadine, pansements, biafine, paracétamol, anti diarrhéiques, protection solaire (plus chères en Thaïlande).
N'oubliez pas les préservatifs, le HIV est ultra présent dans tout le pays !!!
LES COUTUMES EN THAILANDE    
  • COUTUMES
Une des coutumes thaïes est le «Waï», geste de salutation très semblable au Namaste des Indiens. Utilisé pour le bonjour, l'adieu, il apparait sous différents styles qui ont tous la même signification : normalement un thaï fait une «révérence» avec les mains comme geste de prière.
Les démonstrations d'affection en public sont courante entre amis mais très peu entre homme et femme. Par conséquence, il est très rare de voir des couples s'embrassant ou se tenant les mains.
Toucher la tête de quelqu'un ou placer le pied au niveau de la tête de quelqu'un est considéré comme impoli. En effet, les thaïlandais considèrent que le pied est une partie sale et grossière du corps, alors que la tête est une partie noble et élevée. Cela a influencé la manière de s'asseoir des thaïs ; les pieds sont disposés sur le côté du corps, un peu cachés, en évitant de les montrer aux autres. Montrer ou toucher les choses avec le pied est considéré comme une action vulgaire.
Il est ainsi considéré comme extrêmement impoli de poser le pied sur les monnaies thaies, parce qu'on y voit l'image de la tête du roi. Semblablement, au temple, il faut éviter de montrer le pied devant le Bouddha.
  • OFFRANDE A UN BONZE
L'usage veut aussi que les thaïlandais ôtent leurs chaussures avant d'entrer dans une maison et franchissent le seuil sans y poser le pied.
De nombreuses coutumes thaïes sont liées à la position des moines dans la société. Ceux-ci ne doivent pas entrer en contact physique avec une femme. Pour leur faire des offrandes, celles-ci placent leurs dons directement dans leur bol, à leurs pieds ou sur un tissu placé sur une table ou par terre. Dans les temples, les moines vont s'asseoir sur la plate-forme la plus élevée.
  • LA POLICE
En haute comme en basse saison, la police thaïe est toujours à l'affût de touristes farangs délinquants ou semeurs de zizanie.
La pompe à fric fonctionne en continu et si vous êtes contrôlé en possession de marijuana, roulez sans casque ou alcoolisé (depuis deux ans on assiste à quelques contrôles d'alcoolémie au rond point de Chalong) Vous passerez par la case poste de police puis au distributeur le plus proche, voire en  prison...
Dans les bars, outre les fréquents passages de policiers en uniforme, on peut observer la présence de nombreux civils aux airs de voyous.
Il est donc recommander d'éviter les esclandres et les comportements exubérants, tenez vous à carreaux et respectez les coutumes thaïlandaises.
  • A LA PLAGE
Comme en Inde et dans les pays musulmans, les thaïlandais se baignent en tee shirt. Pas de quoi paniquer mesdames, vous pouvez bronzer topless sans craintes, sur la plupart des plages touristiques de Phuket, la police reste très laxiste par rapport à la loi. Il faut cependant noter que l'année dernière quelques procès verbaux avaient été dressés à Pattaya beach. En Thaïlande on peut s'attendre à tout, restez donc vigilantes.
N'oubliez pas que le sud de la Thaïlande compte une forte proportion de musulmans. Rappelons qu'il est fortement déconseillé de se promener en ville en maillot de bain.
BOUDDHISME EN THAILANDE    
  • Alors qu'environ 95 % de la population Thaïlandaise pratiquent le bouddhisme du Theravada, la tolérance religieuse est à la fois une coutume du pays et un principe de la Constitution. Mais la vraie nature de ce bouddhisme, basé sur les enseignements de Bouddha, « l'illuminé » (né Siddhartha Gautama), est d'être fait de compassion et de tolérance, le but duquel est l'apaisement de la souffrance. En conséquence, les thaïlandais sont très respectueux des croyances religieuses des autres et sont très ouverts aux discussions sur leurs croyances bouddhistes avec les étrangers. En fait, il y a de nombreuses opportunités de visiter des temples bouddhistes en Thaïlande pour apprendre ou étudier le bouddhisme et pourquoi pas apprendre à méditer.
  • En Thaïlande, la religion imprègne de nombreux aspects de la vie quotidienne et les anciens moines sont hautement vénérés ; il est fréquent de voir leurs images ornées les murs des entreprises ou des maisons, ou à l'intérieur des taxis. Dans beaucoup de villes et villages, le temple du quartier est le cœur de la vie sociale et religieuse. Les jours fériés bouddhistes apparaissent régulièrement tout au long de l'année (particulièrement les jours de pleine lune) et bon nombre de thaïlandais se rendent au temple  à cette occasion afin de rendre hommage à Bouddha et font des dons aux moines afin de faire leur mérite.
  • La méditation, une des principales pratiques bouddhiste, est un moyen de recentrement personnel afin d'identifier les causes de ses propres désirs et d'apaiser ses souffrances. Les visiteurs peuvent apprendre les principes fondamentaux de cette activité dans bon nombre de temples à travers tout le royaume. Certains temples, en particulier à Chiang Mai, permettent aux visiteurs de parler avec des moines afin d'en apprendre plus sur le bouddhisme ou d'étudier le bouddhisme plus sérieusement.
  • Alors que le bouddhisme Theravada peut beaucoup plus être comparé à une philosophie plutôt qu'à une religion (il n'y a pas de « Dieu »), le bouddhisme thaïlandais est composé de nombreuses croyances spirituelles qui sont la conséquence de la persistance d'anciennes croyances animistes et hindouistes. La plupart des maisons thaïlandaises et des entreprises possède une « maison aux esprits » juste à l'extérieur du bâtiment, dans laquelle des offrandes sont faites afin d'apaiser les esprits qui seraient susceptible d'habiter leurs maisons ou leurs lieux de travail. De plus, les moines bouddhistes sont souvent requis dans les nouvelles maisons ou les nouvelles entreprises afin de les « bénir », et les thaïlandais font souvent brûler de l'encens et font des prières envers les représentations de Bouddha et d'une foule de dieux hindous dont les lieux sont disséminés à Bangkok et en province.
  • La deuxième religion en Thaïlande, l'Islam, est pratiquée par seulement 4 % de la population ; la majorité des musulmans thaïlandais vivent dans les provinces du Sud près de la frontière malaise. Les autres religions en Thaïlande comprennent l'hindouisme, le confucianisme, le taoïsme et le christianisme qui sont généralement pratiqués par des personnes résidant à Bangkok, dans laquelle coexiste une population multiculturelle composée de descendants indiens, chinois, japonais et européen.

Copyright © 2014-15  EXCURSIONS-PHUKET.COMCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS